C’est quoi le Yoga Nidra ?

C’est quoi le Yoga Nidra ?

Le Yoga Nidra ressource

Des « styles » de yoga, vous ne savez plus qu’en faire ! Vinyasa, Iyengar, Ashtanga, Yin, Hip Hop, j’en passe et des meilleures… le yoga est devenu une vraie foire (surtout à Paris) dans laquelle il n’est pas toujours aisé de trouver son chemin. Le yoga des yogas, c’est bien sur le Hatha, la base ancestrale sur laquelle s’appuient tous les courants développés par des « maîtres » yogi plus ou moins récents… tout n’est que variations, d’autant plus lorsque l’on sait qu’il existe 84 millions de postures : faites votre marché ! Mais le yoga Nidra est à mettre au même niveau que le Hatha. C’est l’ultime yoga, si l’on peut dire…

Dans les profondeurs de l’être

En sanskrit c’est textuellement « le yoga du sommeil ». Mais ne voyez pas le sommeil comme un état d’inconscience total, au contraire on parle de sommeil conscient. Il fait ici référence à l’infini. Autrement dit, en yoga Nidra on cherche à se connecter à soi, à la nature essentielle de l’être. Gros gros programme ! En pratique, pas de prise de tête, il suffit de se laisser aller pour partir en voyage à l’intérieur de soi. Partir en voyage sans faire des heures de transport, c’est pas trop cool ça ? Evidemment ça nécessite un peu de concentration et de laisser aller pour vraiment lâcher-prise et profiter des bienfaits du yoga Nidra… mais c’est à la portée de tous ! Et le must, c’est que (comme toute pratique) plus on s’exerce, plus on est à l’aise et plus on en décuple les effets. Magique.

Comment ça se passe dans la place ?

Je pourrais vous dire qu’évidemment pour « savoir » il faut le voir (Big up Saint Thomas), enfin le ressentir dans ce cas précis… mais bon ça ne nous avancerait à pas grand chose. Donc concrètement, il est d’usage de s’asseoir en tailleur sur son tapis et de prendre un instant pour se recentrer, poser son souffle, faire le vide en soi en laissant de côté ce qu’il s’est passé avant dans sa journée, et ce qu’il se passera après. Il s’agit de rester présent dans ce présent qui est quelque par déjà passé, et dont vous êtes déjà le futur. Ok je m’égare un peu, mais c’est une notion assez chouette que je développerai surement ultérieurement.
Passée cette étape, on peut soit faire quelques postures douces pour délier le corps (façon Yin Yoga pour les connaisseurs), soit s’allonger directement dans la posture du cadavre, savasana. Immobile, ancré(e) dans le sol, c’est là que tout commence pour le yoga nidra. C’est maintenant qu’on va jouer à « Il Était Une Fois… La Vie » (la vie la vie la vie voiiiiiciiii la viiiee, oui j’ai été marquée par ce dessin animé sur le fonctionnement du corps et son générique musical) ! Et oui, l’idée c’est de parcourir son corps intérieurement pour laisser les tourbillons du mental disparaitre, se laisser guider par la voix de l’enseignant qui vous aide à trouver la voie vers vous… une libération. Puis lentement, après avoir comme oublier le mental et le corps, revenir à ce dernier, respirer, se remercier et repartir un peu plus léger.

via GIPHY

Un goût de reviens-y

Le yoga nidra, c’est profondément ressourçant, et donc quelque part énergisant. C’est un peu comme un reboot de soi, une maxi micro sieste en mieux, un pur moment de détente et de communion avec soi et l’univers. À chaque séance, la guidance se focalise sur une thématique particulière comme le son ou la matière… C’est une saveur particulière que je vous souhaite de goûter (et pas seulement parce que je prêche pour ma paroisse).

Hari Om

Ps : j’organise des séances de Yoga Nidra régulièrement, ça se passe dans la barre à droite si tu es intéressé(e) >>

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *